aoûtseptembre 2014octobre
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
6789101112


 

Reportage de La Presse sur l'ESMR

Cosmodome

« Quand je suis arrivé ici, il y a 5 ans, j'ai constaté, à ma grande surprise, qu'il n'y avait que 3 élèves de l'école primaire locale qui s'inscrivaient à notre école. » - Charles Vien, directeur de l'école secondaire Mont-Royal. Voyez comment l'école est devenue si populaire aujourd'hui : Les leçons du privé.


Une élève s’occupe de l’aménagement paysager de Mont-Royal!

Dana

Dans le cadre de son projet personnel, Dana Hassan, élève de cinquième secondaire à Mont-Royal, laisse un legs à son école. Passionnée d’écologie et d’environnement, elle a voulu offrir une métamorphose au terrain devant l’école. Depuis le printemps dernier, la jeune horticole en herbe s’est affairée à y faire pousser des arbustes, des fleurs et des vivaces.

Dana suit le programme d’éducation internationale qui exige la réalisation, au terme des cinq années du secondaire, d’un projet créatif de grande envergure dans lequel les élèves mettent en application leurs différents apprentissages.

Résidente de Ville-Mont-Royal, Dana passait régulièrement devant l’école et se désolait de voir l’espace peu aménagé. Elle s’est donc retroussé les manches et a mis son projet sur pied. Le manque de fonds n’a pas arrêté la jeune fille, bien au contraire : elle a trouvé des ressources dans l’arrondissement qui lui ont permis d’acquérir plantes et fleurs gratuitement. « J’ai pris rendez-vous avec le maire et je l’ai convaincu de m’aider », raconte-t-elle.

Cet été, elle s’est rendue à l’école presque quotidiennement pour veiller sur ses plantes. Aidée par ses parents et deux élèves de première secondaire, elle a pu aménager la moitié du terrain. Si une partie du travail reste encore à faire, Dana Hassan peut être fière de ce qu’elle a accomplie.

Elle utilise maintenant son temps pour s’assurer d’une relève l’année prochaine et aussi pour créer un fond qui permettra à l’école d’acheter plus de paillis, de terre et de plantes. Dana croit qu’elle pourra convaincre les autres élèves de l’importance d’y investir quelques sous. Avec son aplomb et sa détermination, on y croit aussi!

 

Soraya Elbekkali, rédactrice web pour la CSMB

Mont-Royal bonifie son offre de cours de langues!

Témoignage parents

Toujours dans un but de répondre du mieux possible aux besoins de sa clientèle, l’école secondaire Mont-Royal introduit une nouvelle langue à son programme d’enrichissement. Cette année, l’anglais vient rejoindre le français et l’espagnol déjà au programme depuis longtemps. Une nouveauté qui bénéficiera aux élèves avancés mais aussi aux élèves du régulier.

«Il y a plusieurs études qui démontrent qu’en éducation, une certaine homogénéité dans les classes favorisent l’apprentissage», explique le directeur adjoint Stephan Langlois. Dans les classes d’anglais, par exemple, se côtoyaient des élèves de Ville Mont-Royal, avec un ou deux parents anglophones ou ayant tout simplement grandi dans un environnement anglophone, ainsi que des élèves issus de la communauté maghrébine au sein de laquelle la langue de Shakespeare est moins répandue. Résultat? Certains élèves plus faibles pouvaient se sentir gênés de prendre la parole devant leurs camarades de niveau plus élevé, croit Stephan Langlois.

La création de classes d’anglais enrichi permettra de reléguer ce problème aux oubliettes. Les élèves de première secondaire y seront inscrits selon la volonté de leurs parents et ceux des années plus élevées sur la base de leurs résultats scolaires. En suivant un enrichissement trilingue, un élève pourra obtenir un troisième diplôme à l’issu de son secondaire, celui de la Société des écoles du monde du Baccalauréat international du Québec et de la francophonie (SEBIQ). Un outil de plus dans la trousse de ces futurs citoyens du monde.

Soraya Elbekkali, rédactrice web pour la CSMB